Erowid
 
 
Plants - Drugs Mind - Spirit Freedom - Law Arts - Culture Library  
Psychedelic Insights Survey
Have you ever taken a psychedelic and had an
experience that was psychologically insightful?
Help our researcher friends at Johns Hopkins & take their Survey!
FAQ Consommation Cannabis
Version: 1.01

par Michael Litchfield
6 Juin 1991
Dernière MAJ 19 Février 2002 - par Erowid

SOMMAIRE

  1. Introduction
  2. Fumer
    1. Joints
    2. Bangs
    3. Pipes
    4. One-hits
    5. Pipes à Gaz
    6. Bang à gravité
    7. Pipes à chaleur
  3. Manger et Fumer
    1. Manger
    2. Fumer



  1. INTRODUCTION
    Ce document est une discussion de la consommation de marijuana pour ses effets psychotropes. On couvrira les deux méthodes principales d'ingestion en occidental à l'heure actuelle, fumer et manger/boire, la fumée étant la méthode la plus commune. Il circule beaucoup d'erreurs, de fausses vérités, de mythes et de suppositions concernant la consommation de marijuana; ceci est une tentative de clarifier les choses autant que possible.

FUMER
Fumer est la méthode la plus rapide mais la moins efficace pour ingérer de la marijuana et expérimenter ses effets. La fumée de marijuana contient un certain nombre de cancérigènes, dont une bonne partie peut être éliminée si la fumée est filtrée dans une pipe à eau, mais pas suffisament pour ne pas être irritante pour les poumons. Certaines études ont montré que le THC a un effet bronchio-dilatateur, ce qui peut favoriser la purge des particules contenues dans les poumons.

Joints
Les joints, cigarettes de marijuana ou de hashich, sont le favori de nombreuses personnes. Les fleurs (têtes) de la plante, ou des bouts de hashich sont roulés avec -ous sans- tabac dans une cigarette. C'est la méthode la plus pratique pour être fumée n'importe où.

Quand un joint a été fumé presque jusqu'aubout, et qu'il est difficile à manier, il prend le nom de "la fin" ou "le cul de la vieille".
Il existe une grande variété d'appareils pour aider à rouler le joint, et autant sinon plus de sortes de papiers de formes, couleurs et compositions différentes.

L'étiquette veut qu'on se passe le joint de personne à personne, sans qu'il n'y ait aucune obligation de le prendre. On peut "passer son tour", mais il ne faut absolument pas "s'endormir dessus" sous peine de voir tous les yeux des autres braqués sur soi.

Bangs
Les Bangs, ou pipes à eau, font passer la fumée à travers de l'eau pour la refroidir et la filtrer. L'herbe ou le mélange tabac-hashich est mis dans un foyer (un tout petit bol) relié par un tube à un réservoir d'eau fermé hermétiquement. Le tube qui vient du foyer arrive sous l'eau, pour que la fumée qui en sort soit filtrée ainsi. La pression de l'air dans le réservoir est abaissée en aspirant l'air par un second tube, ou une ouverture, qui reste au dessus de la surface de l'eau. Quand la pression dans le réservoir est abaissée (l'air aspiré par la bouche), l'air est aspiré dans le système par le foyer, qu'il suffit alors d'allumer.

Les bangs ne sont pas particulièrement portatifs, et peuvent être très fragiles, lourds, ou bizares. Pour donner une image, les tailles vont d'une balle de ping-pong à un ballon dirigeable. Souvent réalisés en verre, plastique, céramique ou métal, ils peuvent être des objets artistiques hautement travaillés.

Le principal avantage d'utiliser un bang est que la fumée est refroidie et filtrée; plusieurs cancérigènes sont éliminés sans toucher au THC. On peut mettre n'importe quel type de liquide dans la chambre ou le réservoir, de l'eau étant la plus recommandée, mais des alcools divers sont parfois utilisés. Cependant, certains cancérigènes ne sont solubles que dans l'eau.
De petites ouvertures existent parfois dans les bangs, pour permettre d'aspirer au dernier moment, toute la fumée contenue dans la chambre.

     

Pipes
Les pipes sont l'appareil le plus simple utilisé pour fumer de la marijuana. Pour la plus grande partie, elles sont similaires aux pipes utilisées pour fumer du tabac, mais les pipes à marijuana devraient être consitutées de matériaux résistants à la chaleur comme la pierre, le métal, le verre, ou des bois durs. L'herbe a tendance à ne pas rester allumée dans la pipe et la flamme d'un briquet doit être constamment appliquée.
Il existe des pipes spéciales pour hashich ou huile de cannabis. Elles sont de même forme générale que les pipes à herbe mais sont chauffées par dessous.

     

Chillum
Les chillum, ou une-bouffée, sont une méthode très portative de fumer de l'herbe, pour ceux qui ne veulent pas fumer un joint complet. C'est un petit tube de métal pourvu d'une petite cavité à un bout et d'un embout de l'autre. On presse la cavité sur un bout d'herbe et on l'allume comme une cigarette jusqu'à ce que le bout d'herbe soit consummé. On inhale simplement la fumée d'une seule bouffée. Ils sont parfois fait avec deux cavités: une réserve pour l'herbe et une autre pour fumer.

     

Pipes à Gaz
Les pipes à gaz, sont des tubes ouverts pourvus d'un petit bol près d'un des bouts, perpendiculaire à l'axe du tube. Le tube près du bol est bouché avec la main et la fumée est aspirée dans le tube jusqu'à la combustion complète du bol, après quoi la main est retirée et la fumée est aspirée dans les poumons. Elles sont généralement faites en verre, et parfois en plastique.

     

Bang à Gravité
Les bangs à gravité sont plus une manière de fumer qu'un appareil particulier, pour la consommation de cannabis. Avec un bang à gravité, on utilise la pression de l'eau à la place de ses poumons pour créer la dépression dans la chambre. Un bang à gravité est constitué en placant un cylindre ouvert d'un côté et fermé de l'autre, à part de la place pour y mettre un foyer. La partie ouverte est mise dans un bac un peu profond (ou une casserolle par exemple) contenant de l'eau, jusqu'a remplir la chambre d'eau. Le foyer est allumé et en même temps on remonte doucement le cylindre hors de l'eau. La dépression créée à l'intérieur de la chambre part l'eau qui s'en va va aspirer l'air extérier à travers le foyer. Un tube peut partir du foyer pour aller au bas du tube, et nous avons ainsi un véritable bang, ou il peut se brancher en haut, et nous avons alors un type de pipe à gaz.
Une fois le foyer consommé, la fumée est dans la chambre. On enlève le foyer et on pousse alors sur le cylindre, le remettant dans l'eau, pour faire remonter la fumée. Il ne reste plus qu'a aspirer un peu.

C'est le type de bang à eau le plus commun mais il en existe une infinité de variations toujours pour faire rentrer la fumée avec la sortie de l'eau et la faire sortir avec le retour de l'eau.

Pipes à chaleur
Les pipes à chaleur sont des pipes possédant un système chauffant interne dans le foyer, qui chauffe la marijuana à des températures qui ne la font pas s'enflammer, mais qui suffisent pour libérer les cannabinoïdes, ou les éléments actifs de la plante. La plupart des accessoires pour la fumer utilisent une flamme extérieure qui vaporise et décompose certains des cannabinoïdes avant qu'ils soient ingérés, gaspillant ainsi une partie des éléments actifs de la marijuana. Ces pipes sont relativement rares, réservées aux cercles d'aficionados.

 



MANGER & BOIRE

Les ingrédients actifs du cannabis sont solubles dans la graisse et dans l'alcool aussi ils peuvent être extraits et ajoutés dans des aliments qui entrent dans le système digestif plutôt que dans les poumons. Ce mode de consommation de la marijuana semble être plus lent et plus efficace qu'en la fumant. D'autre part les effets nocifs de la fumée chaude sont complètement éliminés. Pour ces raisons, c'est le mode de consommation favori de nombreuses personnes.

  1. Manger
    C'est un mythe de croire que la marijuana doit être chauffée avant d'être consommée afin d'activer les cannabinoïdes. De nombreuses personnes trouvent que les feuilles et les fleurs de cannabis peuvent être mangées pour obtenir des effets significatifs sans pré-chauffage. C'est une croyance très répandue que chauffer le cannabis avant l'ingestion augmente sa puissance, et que les extractions alimentaires utilisant des huiles alimentaires (comme le beurre ou l'huile d'olive) sont les méthodes les plus fréquentes pour préparer des aliments à base de cannabis.

    [Section Editée par Erowid Feb 19, 2002]
    La méthode traditionnelle pour la manger est de cuisiner un brownie (gâteau au chocolat), particulièrement quand il s'agit de hashich, bien qu'il puisse être utilisé de beaucoup d'autres manières. La méthode recommandée d'ingestion de la marijuana est de la faire revenir dans du beurre ou de la margarine à feu moyen, de filtrer ensuite les parties solides restantes, et d'utiliser le beurre pour cuisiner autre chose. On peut utiliser ce beurre pour faire des gâteaux, cuire des légumes, ou tout ce qu'on peut faire avec du beurre, même simplement l'étaler sur une tartine.
    De nombreuses personnes mélangent les solides restant dans ce qu'ils cuisinent avec l'espoir d'utiliser ce qui peut rester de cannabinoïdes, mais si c'est fait correctement, ca ne vaut en général pas la peine.

  2. Boire
    On peut extraire les ingrédients actifs de la marijuana en utilisant de l'alcool et ensuite cette teinture pour faire une boisson active. L'alcool le plus pur possible devrait être utilisé, car l'eau dans l'alcool dissoudra d'autres éléments dans la marijuana, ce que l'on veut éviter. Certains suggèrent de laisser tremper l'herbe dans de l'eau tiède pendant un certain temps pour éliminer certains composés chimiques, mais cela en rajoute d'autres et ce n'est pas vraiment recommandé. On pourrait simplement laisser la marijuna dans un bocal d'alcool et laisser sortir les cannabinoïdes, mais cela prend entre 2 et 3 semaines.
    Une méthode plus rapide est de chauffer l'alcool jusqu'au frémissement et de mélanger bien la marijuana. Il faut faire très attention avec cette méthode car l'alcool est très inflammable. La teinture résultante, souvent appelée "Dragon Vert", est un liquide clair vert-émeraude, qui peut être bu tel quel, mais ce n'est pas recommandé. Mieux vaut en faire le cocktail suivant : 3 parts de limonade, 1 part de dragon vert et une cuillère de miel, servi glacé.


Translated by : LaMalice